Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 14:23

Depuis que le philosophe Alain Badiou a mis à l’ordre du jour l’hypothèse communiste, les fonctionnaires de l’Etat de l’ancien régime (les députés UMP-PS) se mettent à lire Marx ! Par exemple, Mme Aurélie Filippetti a fait beaucoup d’effort pour lire Marx, car dans son cursus de lettres classiques à l’ENS le marxisme n’était pas encore né. Elle arrive même à corriger les trotskistes : « C’est juste n’importe quoi ce que fait le NPA. Ils sont dans une dérive idéologique totale. Peut-être qu’ils devraient relire Marx : “la religion c’est l’opium du peuple’” ». Vous remarquerez l’expression « dérive idéologique totale ». Elle a lu la version stalinienne !

Le cas de Mme Nadine Morano est particulier. Son DESS d’Information ne dispense pas de cours de marxisme. Elle s’est mise à travailler toute seule. Coup réussi. « C’est une provocation d’Olivier Besancenot qui renie ses propres convictions. Marx disait que la religion était l’opium du peuple ». (Déclaration à la radio de la communauté juive, temple de la laïcité !)

Jean-Paul Huchon (ENA, cabinet Rocard) quant à lui, il n’a jamais entendu parler de Marx. Il préfère parler de laïcité. « C’est une aberration, je ne sais même pas où Olivier Besancenot a été chercher ça. C’est tellement aberrant que les gens de l’ex Ligue Communiste, le NPA, mettent sur leurs listes une jeune femme voilée alors que toute la société française, tous les républicains français, tentent en ce moment de s’élever contre le port de la burqa et d’une manière générale contre la condition qui est faite aux femmes. » (Déclaration à la radio de la communauté juive, temple de la laïcité !).

Le foulard d’une femme menace la laïcité (de Sarkozy) et la République (de Besson) ! Les écoles chrétiennes (18%) payées par les contribuables ne menacent ni la laïcité (des luttes) ni la République (du peuple).

* * *

Aurélie, libérée ne soutiendra plus Ségolène. Elle a appris la théorie marxiste. Voici maintenant la pratique. Le texte de Lénine (vous connaissez ? votre protégé Frêche l’a invité à Montpellier) a écrit un texte intitulé Socialisme et religion (3 décembre 1905). Il est réservé aux grandes écoles après le doctorat. Vous allez reconnaître, Madame, que Lénine est le rédacteur (!) de la loi de 1905 en France.

« … La religion doit être déclarée affaire privée ; c’est ainsi qu’on définit ordinairement l’attitude des socialistes à l’égard de la religion. Mais il importe de déterminer exactement la signification de ces mots, afin d’éviter tout malentendu. Nous exigeons que la religion soit une affaire privée vis-à-vis de l’État, mais nous ne pouvons en aucune façon considérer la religion comme une affaire privée en ce qui concerne notre propre Parti. L’État ne doit pas se mêler de religion, les sociétés religieuses ne doivent pas être liées au pouvoir d’État. Chacun doit être parfaitement libre de professer n’importe quelle religion ou de n’en reconnaître aucune, c’est-à-dire d’être athée, comme le sont généralement les socialistes. Aucune différence de droits civiques motivée par des croyances religieuses ne doit être tolérée. Toute mention de la confession des citoyens dans les papiers officiels doit être incontestablement supprimée. L’État ne doit accorder aucune subvention ni à l’Église ni aux associations confessionnelles ou religieuses, qui doivent devenir des associations de citoyens coreligionnaires, entièrement libres et indépendantes à l’égard du pouvoir. Seule la réalisation totale de ces revendications peut mettre fin à ce passé honteux et maudit où l’Église était asservie à l’État, les citoyens russes étant à leur tour asservis à l’Église d’État, où existaient et étaient appliquées des lois inquisitoriales moyenâgeuses (maintenues jusqu’à ce jour dans nos dispositions (égaies), qui persécutaient la croyance ou l’incroyance, violaient la conscience et faisaient dépendre les promotions et les rémunérations officielles de la distribution de tel ou tel élixir clérical. La séparation complète de l’Église et de l’État, telle est la revendication du prolétariat socialiste à l’égard de l’État et de l’Église modernes. »

Jusque là, Mme Aurélie, vous constatez, que Lénine résume la position de tous les militants européens pour un Etat laïque, inspiré des luttes en France. Et il répondra plus bas à votre question par avance. Il savait pertinemment que la social-démocratie (au sens actuel) viendrait au secours de la bourgeoisie.

« … Mais puisqu’il en est ainsi, pourquoi ne nous déclarons-nous pas athées dans notre programme ? Pourquoi n’interdisons-nous pas aux chrétiens et aux croyants l’entrée de notre Parti ? La réponse à cette question fera ressortir la différence très importante des points de vue de la démocratie bourgeoise et de la social-démocratie [nom des communistes à l’époque] sur la religion.

Notre programme est fondé tout entier sur une philosophie scientifique, rigoureusement matérialiste. Pour expliquer notre programme il est donc nécessaire d’expliquer les véritables racines historiques et économiques du brouillard religieux. Notre propagande comprend nécessairement celle de l’athéisme ; et la publication à cette fin d’une littérature scientifique que le régime autocratique et féodal a proscrite et poursuivie sévèrement jusqu’à ce jour doit devenir maintenant une des branches de l’activité de notre Parti. Nous aurons probablement à suivre le conseil qu’Engels donna un jour aux socialistes allemands : traduire et répandre parmi les masses la littérature française du XVIII° siècle athée et démystifiante.

Mais en aucun cas nous ne devons nous fourvoyer dans les abstractions idéalistes de ceux qui posent le problème religieux on termes de « raison pure », en dehors de la lutte de classe, comme font souvent les démocrates radicaux issus de la bourgeoisie. Il serait absurde de croire que, dans une société fondée sur l’oppression sans bornes et l’abrutissement des masses ouvrières, les préjugés religieux puissent être dissipés par la seule propagande. Oublier que l’oppression religieuse de l’humanité n’est que le produit et le reflet de l’oppression économique au sein de la société serait faire preuve de médiocrité bourgeoise. Ni les livres ni la propagande n’éclaireront le prolétariat s’il n’est pas éclairé par la lutte qu’il soutient lui-même contre les forces ténébreuses du capitalisme. L’unité de cette lutte réellement révolutionnaire de la classe opprimée combattant pour se créer un paradis sur la terre nous importe plus que l’unité d’opinion des prolétaires sur le paradis du ciel.

Voilà pourquoi, dans notre programme, nous ne proclamons pas et nous ne devons pas proclamer notre athéisme ; voilà pourquoi nous n’interdisons pas et ne devons pas interdire aux prolétaires, qui ont conservé tels ou tels restes de leurs anciens préjugés, de se rapprocher de notre Parti. Nous préconiserons toujours la conception scientifique du monde ; il est indispensable que nous luttions contre l’inconséquence de certains « chrétiens », mais cela ne veut pas du tout dire qu’il faille mettre la question religieuse au premier plan, place qui ne lui appartient pas ; qu’il faille laisser diviser les forces engagées dans la lutte politique et économique véritablement révolutionnaire au nom d’opinions de troisième ordre ou de chimères, qui perdent rapidement toute valeur politique et sont très vite reléguées à la chambre de débarras, par le cours même de l’évolution économique.

La bourgeoisie réactionnaire a partout eu soin d’attiser les haines religieuses - et elle commence à le faire chez nous - pour attirer de ce côté l’attention des masses et les détourner des problèmes économiques et politiques réellement fondamentaux, problèmes que résout maintenant le prolétariat russe, qui s’unit pratiquement dans sa lutte révolutionnaire. Cette politique réactionnaire de morcellement des forces prolétariennes, qui se manifeste aujourd’hui surtout par les pogromes des Cent-Noirs, trouvera peut-être demain des mesures plus subtiles. Nous lui opposerons dans tous les cas une propagande calme, ferme, patiente, qui se refuse à exciter des désaccords secondaires, la propagande de la solidarité prolétarienne et de la conception scientifique du monde.

Le prolétariat révolutionnaire finira par imposer que la religion devienne pour l’État une affaire vraiment privée. Et, dans ce régime politique débarrassé de la moisissure médiévale, le prolétariat engagera une lutte large et ouverte pour la suppression de l’esclavage économique, cause véritable de l’abêtissement religieux de l’humanité. »

* * *

Mme Aurélie, vous vous ferez un plaisir en tant que néo-marxiste désormais et députée de la classe ouvrière (pensez à votre père) de proposer la suppression des lois réactionnaires contre la laïcité :

Loi Astier (1919),

Loi du 25.12.1942 (Vichy),

Loi Marie (1951),

Loi Debré (1959),

Loi Guermeur (1977),

Loi Rocard (1984),

Loi Chevènement (1985),

Accords Lang-Cloupet (1992),

Accords Kouchner-Vatican (2008).

Sans parler de l’aumônerie de l’Ecole Normale.

 

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 20:33

La presse brejnévienne en France essaie de faire peur au peuple : « Les spéculateurs profitent du marché de la dette en Europe. Quatre pays de l’Europe en faillite ». Restez donc tranquilles dans notre coin et surtout ne manifestez pas car vous risquez de perdre ce qui vous reste.

Les spéculateurs ? Qui sont-ils ? Où va l’argent ? Pourquoi le peuple souverain ne contrôle pas cet argent ? Est-ce normal ? Ces questions simples n’ont pas de réponse dans la presse du Pouvoir et de l’Argent (Rothschild-Lagardère-Dassault).

Le christianisme a gouverné l’Europe pendant plus d’un millénaire, car les fondateurs et les philosophes du pouvoir avaient inventé le Diable. Dieu ou Diable, il fallait choisir. Le premier étant la Vie, le second la Mort, le choix était imposé. Il n’y avait pas d’autre alternative. Finalement, c’est le Diable qu’il a emporté, Dieu ne donnant plus de signe de vie.

La situation est similaire aujourd’hui. Le Capitalisme est le paradis relatif sans miracles ostentatoires (l’horizon indépassable et la fin de l’Histoire, disent-ils) le Communisme l’enfer absolu (« ils vont nous prendre nos biens », « ils vont violer nos femmes », « ils vont enlever nos enfants », disent-ils).

Qui sont les spéculateurs qui attaquent les Etats, qui nous mettent dans la misère ? Ce sont nos enfants (?), qui ont fait les meilleurs universités (??) et travaillent dans les meilleurs banques et institutions (???). Ils sont tous libéraux ou « socialistes » (cherchez un contre-exemple !). Les mêmes vous diront que dans une démocratie le peuple gouverne ! Les gouvernements ont tous obéi au coup de sifflet de la mafia (traduire en plus consensuel) capitaliste : « Renflouez les banques ! » Et en même temps l’ordre est donné (par la « main invisible ») aux gouvernements de faire payer le peuple (impôts, salaires, retraites, éducation, santé, loisirs, mode de vie).

En même temps les intellectuels organiques du pouvoir (collaborateurs de tout régime en place) maintiennent la population dans l’ignorance avec leur désinformation « savante » sur les mécanismes du marché et leurs considérations métaphysiques.

M. Strauss-Kahn (HEC, IEP, Bilderberg, 500.000 €/an), le super boss du capitalisme financier, pourquoi il n’arrive pas à moraliser le capitalisme ? Il n’a pas assez de diplômes ? Il n’est pas assez payé ? Les forces du mal l’empêchent-ils ?

M. Lamy (HEC, ENA, Bilderberg, 400.000 €/an), le super boss du commerce mondial, pourquoi il n’arrive pas à réguler le commerce international ? Il n’a pas assez de diplômes ? Il n’est pas assez payé ? Les Etats-voyous l’empêchent-ils ?

M. Trichet (Mines, ENA, Bilderberg, 4.000.000 €/an), le super boss de la Banque européenne, pourquoi il n’arrive pas à juguler la crise ? Il n’a pas assez de diplômes ? Il n’est pas assez payé ? Les bolcheviques l’empêchent-ils ?

Lamy, Strauss-Kahn et Rocard (collaborateur de Sarkozy) sont les animateurs de l’association À gauche en Europe. Pourquoi ces bons chrétiens ne partagent pas leur richesse en cas de crise ? La veille « de la naissance du Christ » trois catholiques Rocard, Delors, Juppé signent dans le Monde un article refondateur de la doctrine sociale de l’église. Les trois jésuites énoncent leur credo économique et politique :  «… Et, en leur temps, les Pères de l’Eglise n’y allaient pas par quatre chemins. Avec saint Ambroise, par exemple, qui affirmait : “Quand tu fais l’aumône à un pauvre, tu ne fais que lui rendre ce à quoi il a droit, car voici que ce qui était destiné à l’usage de tous, tu te l’es arrogé pour toi tout seul.” ».

Mes cher(e)s ami(e)s, si le socialisme primitif était violent par le passé, tout le monde comprend aujourd'hui  pourquoi.

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 15:14

Monsieur Dominique Galouzeau de Villepin (jésuites, IEP, ENA, CPE) vient d'être relaxé le jour de l'anniversaire de M. Sarkozy. Du jamais vu depuis la fondation de la Gaulle. Le coupable salue « le courage de la Justice ». L'aimable et clairvoyant porte-parole de M. Sarkozy note avec justesse : « Tous les coupables n'ont pas été condamnés ». L'excellent procureur Jean-Claude Marin (unique soutien de l'innocent Julien Dray et procureur des terroristes de Tarnac) est clair : « de manière un peu surprenante, le jugement ne condamne pas Dominique de Villepin ».

Le président, beau prince, ne fera pas appel mais le parquet le fera à sa place. Les principaux coupables n'ont pas été condamnés.

Le président avait raison. Il faut reformer la Justice en profondeur. Le système gaullo-communiste, issu de la Libération, a vécu. Les reformes entreprises par le président, grâce à l'aide de meilleurs socialistes, sont en bonne voie. Au niveau des procureurs la situation est presque satisfaisante. On ne donne plus d'instructions. Ils savent parfaitement ce qu'ils doivent faire. Mais au niveau des juges, la situation reste préoccupante. Trop de juges rouges. Certains sont habitués à juger suivant les faits. D'autres condamnent les yeux fermés nos élites. Pire encore. Des « jugements de droit » apparaissent comme provocation au Code Napoléon. Les coupables courent les rues. Et menacent la République, toujours fragile.

Enfin, on doit revoir le calendrier judiciaire. Le respect des anniversaires de la famille dirigeante est un impératif démocratique dans un pays avancé comme le nôtre. Sinon, à la Toussaint on risque de fêter la relaxe de Chirac.

 * * *

Dans L’anniversaire de Harold Pinter, l’hypocrisie, les faux sentiments, l’absence de communication, la vulgarité, l’avidité, le conformisme, la violence sous le vernis de la sérénité sont mis en lumière à travers des couples dominant/dominé, tortionnaire/victime.  

Extrait de L’anniversaire, 1958, Acte III, p.91

GOLDBERG : Attends ! (Il étire ses bras le long de ceux de son fauteuil.) Viens ici. (McCann s’avance très lentement vers lui.) Je veux ton opinion. Regarde dans ma bouche. (Il ouvre la bouche toute grande.) Regarde bien. (McCann regarde dans sa bouche.) Tu vois ce que je veux dire ? (McCann examine l’intérieur de sa bouche.) Tu veux savoir ? Je n’ai jamais perdu une dent. Pas depuis le jour de ma naissance. Rien n’a bougé. (Il se lève.) C’est pour ça que j’ai atteint ma position, McCann. Parce que j’ai toujours eu bon pied bon œil. Toute ma vie j’ai répété la même chose. Joue le jeu, joue le jeu et joue-le habilement. Honore ton père et ta mère. Sur toute la ligne. Suis la ligne, la ligne, McCann, et tu ne risques pas de te tromper. Qu’est-ce que tu crois, que je me suis fait tout seul ? Non ! Je m’asseyais où on me disait de m’asseoir. Je faisais ce qu’il fallait. L’école? Ne me parle pas de l’école. Premier en tout. Et pourquoi ? Parce que, je te le dis, je te le dis, tu suis ma ligne ? Tu suis mon esprit ? Apprends par cœur. Ne note jamais rien par écrit. Non. Et ne t’approche pas trop du bord. Et tu verras… que ce que je te dis est vrai …

 

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 21:42

La victime ne réclame pas de poursuites contre son violeur.

La victime soutient la demande de jugement par contumace de son agresseur.

La victime sollicite au juge que soit retirée la demande d’extradition qui vise le fugitif.

S’il y a procès, la victime remboursera.

S'il y a condamnation, par un juge qui ne respecte pas les accords privés, la victime fera de la prison à la place du pédophile.

Pour un nouveau droit pénal international. Un coupable (si et seulement s’il plaide coupable) de la classe supérieure doit être jugé par un jury d’honneur de la classe supérieure à huis clos. Imaginer un instant la racaille et les pauv' cons de la banlieue universelle juger nos élites ! Ils partiront ailleurs. Quant aux victimes, vu l'évolution des moeurs, elles doivent être traitées comme des partenaires. Le droit commercial doit remplacer le droit pénal.

 

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 22:25

Le nouvel éphèbe sponsorisé par Pierre Bergé allait « débattre » à la télévision avec Besson sur l'identité nationale. A la dernière minute, Vincent Peillon a boycotté l'émission, le casting n'était pas convenable. Finalement, seul le ministre socialiste Eric Besson a représenté le PS et l'UMP « contre » la fille Le Pen.

Le peuple connaît désormais un nouveau philosophe. Il fera du chemin ce petit. M. Sarkozy fera-t-il appel à lui pour le ministère de la communication ? Peu probable (pour l'instant) à en croire la direction de France 2  qui dénonce « une méthode de voyou » ! Casse-toi pauv' con !

Les jaloux du Parti Socialiste accusent Besson de traître. Traître de quoi ? Traître de qui ? Il finit tout simplement le travail que M. Rocard avait laissé inachevé. Pensez-vous que, ministre de Mme Royal (si elle était élue) M. Besson ne ferait pas la même politique ? Pensez-vous alors que les socialistes de premier plan sont-ils si instables ?

Monsieur Bergé doit choisir un autre pour défendre les couleurs du Parti Démocrate. Le petit Valls ça irait bien.

 

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 21:13

Le Tribunal du Conseil de l’Europe vient de condamner la Bosnie, dans l’indifférence générale, pour discrimination à l’égard des Juifs et des Roms. Pourtant les philosophes de la télé nous avaient vendu à l’époque une Bosnie (d’Izetbegovic) multi-ethnique et multi-culturelle. Or, les Juifs et les Roms ne font pas partie des « peuples constituants » de la Bosnie. Jakob Finci, ancien président de la communauté juive de Sarajevo, chevalier de la légion d’honneur en France, a présenté au Tribunal une lettre qu’il avait reçue de la commission électorale de Bosnie, où il est écrit qu’il ne remplissait pas les conditions pour pouvoir se présenter aux élections présidentielles ou parlementaires, car il était juif.

Les « grandes consciences européennes » Kouchner, BHL et Finkielkraut sont en vacances. Aucune réaction. Ils s'occupent de Polanski. Ils ne peuvent pas tout faire. Je suis inquiet. Je suis perplexe et perdu. J’attends leurs avis pour prendre position. Encore un complot des Serbes sans doute.

Cette affaire pourrait donner des idées au socialiste Besson, ministre de l’Identité nationale.

 

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 14:57

Les Français m'agacent prodigieusement,

mais comme je ne connais aucune langue étrangère,

je suis bien obligé de parler avec eux.

      Michel Audiard

La France a expulsé de son territoire 29.000 étrangers sans papiers en 2009. Le nombre d’expulsions est supérieur à l’objectif assigné par Nicolas Sarkozy, qui était de 27.000. Le président a tenu sa promesse même celles des autres. Il éloigne de notre territoire ceux qui travaillaient à des tâches indignes de notre grande civilisation pour un salaire indigne de notre standing. En plus, ces gens-là ne mangeaient plus le pain des Français, vu la qualité de celui-ci.

La France ne peut plus se permettre d'importer toute la misère du monde. M. Rocard, inspirateur de la politique Besson, (son élève, comme ce dernier a dit à la télé), doit être fier. Je remarque néanmoins une nette régression (?). On n’expulse plus les Juifs.

[Le Figaro, journal des Académiciens de France, utilise le verbe barbare « expulser ». Les journalistes bien élevés doivent écrire « éloigner du territoire ».]

 

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 22:54

Un article du Figaro nous explique « Comment l’Iran a enterré ses sites atomiques ». C’est honteux. Les Iraniens dissimulent leurs sites stratégiques ! En France, comme en Israël, nous n’avons pas de sites atomiques et de ce fait nous n’avons aucun souci. La preuve : Personne n’en parle. Et au PC de Taverny, ils jouent à la belote.

[Le Figaro commet une erreur grave. Lorsqu’on doit faire peur aux gens, il convient d’utiliser le terme « nucléaire » plutôt que le terme neutre « atomique ». Par exemple, on dit « la bombe nucléaire de l’Iran est mise au point » lorsque Israël bombarde les Palestiniens mais « l’arme atomique des Etats-Unis », bouclier dissuasif de la Paix. D’ailleurs, on doit dire « les terroristes bombardent » lorsque les Talibans attaquent et « l’OTAN frappe (strike) les islamistes » lorsque l’Occident se défend.

Le Figaro, avec ses journalistes amateurs et ses pigistes mal payés, croit pouvoir contenir les antisémites, terroristes et bolcheviques.]

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 17:36

Travail, famille ...

N. Sarkozy en plein débat sur l'identité française :  « Je crois au travail et je crois à la famille ». Et la patrie alors ? Le socialiste Besson va retourner au PS.

Le complot iranien

Un article du Figaro nous explique « Comment l'Iran a enterré ses sites atomiques ». C'est honteux. Ils dissimulent les sites stratégiques ! En France, comme en Israël, nous n'avons pas de sites atomiques et de ce fait nous n'avons aucun souci. La preuve : Personne n'en parle. Et au PC de Taverny, ils jouent à la belote.

[Le Figaro commet une erreur grave. Lorsqu'on doit faire peur aux gens, il convient d'utiliser le terme « nucléaire » plutôt que le terme neutre « atomique ». Par exemple, on dit « la bombe nucléaire de l'Iran est mise au point » lorsque Israël bombarde les Palestiniens mais « l'arme atomique des Etats-Unis », bouclier dissuasif de la Paix. D'ailleurs, on doit dire « les terroristes bombardent » lorsque les Talibans attaquent et « l'OTAN frappe (strike) » lorsque l'Occident se défend. Le Figaro, avec ses journalistes amateurs et ses pigistes mal payés, croit pouvoir contenir les antisémites, terroristes et bolcheviques.]

Le PS fait de la résistance

 

Contrairement à ce que les gens pensent, tous les socialistes ne sont pas collaborateurs de Sarkozy. Dire non à Sarkozy devient un gage de moralité et signe de résistance. Lionel Jospin, trotskiste et premier ministre, dit avoir été approché par Nicolas Sarkozy pour prendre la tête d'une mission de réflexion sur le modèle de la commission sur le grand emprunt. Une offre que M. Jospin a refusée. Sarkozy a trouvé pour moins cher.

Le calvaire d'un innocent

L'innocent (il a plaidé coupable !) demande après 33 ans « d'être jugé par contumace » pour un crime qu'il n'a pas commis. Très généreux de la part de quelqu'un qui n'a pas violé, qui n'a pas drogué, qui n'a pas sodomisé une petite fille de 13 ans.

Comme a dit son défenseur Maitre BHL  « Polanski a été attiré dans un traquenard ». Golda Meir reprochait aux Palestiniens d’avoir contraint les Israéliens à les massacrer.

Il faudra demander à Obama qu'il fasse des excuses publiques. Il faudra également indemniser la victime qui depuis 33 ans est traqué par les terroristes et une justice féroce qui détruit les hommes supérieurs.

Odeur de sainteté

Bernadette Chirac : « Mon mari est un honnête homme ».

Sûrement. Le pape pourrait le canoniser. Suivant le droit du Vatican il faut pour cela deux miracles. « Détournements de fonds publics » et « Prise illégale d'intérêt » doivent suffire. Alain Juppé sera témoin de moralité.

 

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 12:08

Un peu plus de justice sociale

Moins de discriminations

Confiance aux travailleurs

Amitié et Solidarité

Paix.

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article