Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 20:33

La presse brejnévienne en France essaie de faire peur au peuple : « Les spéculateurs profitent du marché de la dette en Europe. Quatre pays de l’Europe en faillite ». Restez donc tranquilles dans notre coin et surtout ne manifestez pas car vous risquez de perdre ce qui vous reste.

Les spéculateurs ? Qui sont-ils ? Où va l’argent ? Pourquoi le peuple souverain ne contrôle pas cet argent ? Est-ce normal ? Ces questions simples n’ont pas de réponse dans la presse du Pouvoir et de l’Argent (Rothschild-Lagardère-Dassault).

Le christianisme a gouverné l’Europe pendant plus d’un millénaire, car les fondateurs et les philosophes du pouvoir avaient inventé le Diable. Dieu ou Diable, il fallait choisir. Le premier étant la Vie, le second la Mort, le choix était imposé. Il n’y avait pas d’autre alternative. Finalement, c’est le Diable qu’il a emporté, Dieu ne donnant plus de signe de vie.

La situation est similaire aujourd’hui. Le Capitalisme est le paradis relatif sans miracles ostentatoires (l’horizon indépassable et la fin de l’Histoire, disent-ils) le Communisme l’enfer absolu (« ils vont nous prendre nos biens », « ils vont violer nos femmes », « ils vont enlever nos enfants », disent-ils).

Qui sont les spéculateurs qui attaquent les Etats, qui nous mettent dans la misère ? Ce sont nos enfants (?), qui ont fait les meilleurs universités (??) et travaillent dans les meilleurs banques et institutions (???). Ils sont tous libéraux ou « socialistes » (cherchez un contre-exemple !). Les mêmes vous diront que dans une démocratie le peuple gouverne ! Les gouvernements ont tous obéi au coup de sifflet de la mafia (traduire en plus consensuel) capitaliste : « Renflouez les banques ! » Et en même temps l’ordre est donné (par la « main invisible ») aux gouvernements de faire payer le peuple (impôts, salaires, retraites, éducation, santé, loisirs, mode de vie).

En même temps les intellectuels organiques du pouvoir (collaborateurs de tout régime en place) maintiennent la population dans l’ignorance avec leur désinformation « savante » sur les mécanismes du marché et leurs considérations métaphysiques.

M. Strauss-Kahn (HEC, IEP, Bilderberg, 500.000 €/an), le super boss du capitalisme financier, pourquoi il n’arrive pas à moraliser le capitalisme ? Il n’a pas assez de diplômes ? Il n’est pas assez payé ? Les forces du mal l’empêchent-ils ?

M. Lamy (HEC, ENA, Bilderberg, 400.000 €/an), le super boss du commerce mondial, pourquoi il n’arrive pas à réguler le commerce international ? Il n’a pas assez de diplômes ? Il n’est pas assez payé ? Les Etats-voyous l’empêchent-ils ?

M. Trichet (Mines, ENA, Bilderberg, 4.000.000 €/an), le super boss de la Banque européenne, pourquoi il n’arrive pas à juguler la crise ? Il n’a pas assez de diplômes ? Il n’est pas assez payé ? Les bolcheviques l’empêchent-ils ?

Lamy, Strauss-Kahn et Rocard (collaborateur de Sarkozy) sont les animateurs de l’association À gauche en Europe. Pourquoi ces bons chrétiens ne partagent pas leur richesse en cas de crise ? La veille « de la naissance du Christ » trois catholiques Rocard, Delors, Juppé signent dans le Monde un article refondateur de la doctrine sociale de l’église. Les trois jésuites énoncent leur credo économique et politique :  «… Et, en leur temps, les Pères de l’Eglise n’y allaient pas par quatre chemins. Avec saint Ambroise, par exemple, qui affirmait : “Quand tu fais l’aumône à un pauvre, tu ne fais que lui rendre ce à quoi il a droit, car voici que ce qui était destiné à l’usage de tous, tu te l’es arrogé pour toi tout seul.” ».

Mes cher(e)s ami(e)s, si le socialisme primitif était violent par le passé, tout le monde comprend aujourd'hui  pourquoi.

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires