Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 15:04

Charles Pasqua (un modèle de parlementaire qui honore la république gaulliste) estime que les Français « savent bien qu'à droite comme à gauche, tout le monde a eu recours à des emplois dits aujourd'hui fictifs ... On devrait considérer que c'est du passé ... Ce système judiciaire qui juge plus de quinze ans après les faits me choque ... Je trouve cela non seulement triste mais aussi un peu indigne ».

Tout le monde savait sur Polanski, tout le monde savait sur Mitterrand, tout le monde savait sur Chirac, tout le monde savait sur Juppé, tout le monde savait sur Pasqua, ... La liste est longue. Une enfance malheureuse et des erreurs de jeunesse. Le stalinisme a laissé des traces en France.

Il faut qu'on arrête avec ça.  Si on laisse parler M. Pasqua la France va être discréditée à jamais à l'étranger. Oubli. Amnistie large et généreuse. Vite, un Rocard ! Immunité veut dire impunité des hommes illustres. Pour éviter la guerre civile. Pour repartir comme en 14.

En même temps il faut se rappeler que Papon et Barbie, Evrard et Dutroux ont été condamnés (à tort) longtemps après les faits. Réhabilitation ! Castration de la mémoire !

* * *

Janvier 1951 : Le radical-socialiste Queuille amnistie collaborateurs, délateurs, ...

1963-66-68 : OAS et les militaires de la guerre d'Algérie sont amnistiés.

1982 : Mitterrand amnistie les généraux ayant organisé le putsch d'avril 1961.

Juillet 1988  : Rocard amnistie les « délits en relation avec des élections de toute nature, notamment en relation avec le financement direct ou indirect de campagnes électorales ou de partis politiques avant le 11 mars 1988 (...)"

janvier 1990 : Rocard remet une couche : « Sauf en cas d'enrichissement personnel de leurs auteurs, sont amnistiées toutes infractions commises avant le 15 juin 1989 en relation avec le financement direct ou indirect de campagnes électorales ou de partis et de groupements politiques ... »

Les lecteurs doivent faire attention :

« La mention d'une condamnation amnistiée est par nature une calomnie, qui peut en tant que telle donner droit à réparation. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires