Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 11:17

Rocard (l’homme des impôts et taxes) et Juppé (condamné pour mauvaise usage de nos impôts) préparent le « grand emprunt » demandé par le maître Sarkozy, pour sauver la France (les grandes entreprises).

Bouvard et Pécuchet sont formels : « il nous faut un grand emprunt ». « Cent milliards ! », réclame un comparse.

« Le chiffre de 100 milliards a été lancé par des gens sans responsabilité » martèle M. Rocard, collaborateur éminent de M. Sarkozy et ex président du pôle Nord. Son montant devrait plutôt se situer « entre 20 et 30, 35, 40 » milliards d’euros, estime-t-il. Mme Germaine, docteur-astrologue de la Sorbonne, a-t-elle prévu combien ?

La France est toutefois « gravement endettée et nous allons écrire que la procédure de cet emprunt ne doit en aucun cas être renouvelée, c’est trop dangereux », a mis en garde M. Rocard.

Le grand président Giscard avait présenté M. Barre comme « le plus grand économiste de France ! ». Le résultat, vous connaissez. Son élève, M. Rocard, défie aujourd’hui même l’Ecole Normale (Juppé, élève raisonnable en retrait attend la bienveillance du maître, son auto-ostracisme ne lui pas tellement réussi). 

* * *

Les gens raisonnables élaborent un projet et ensuite cherchent un financement. Le duo Rocard-Juppé fixe d’abord le financement et ensuite fera un projet. Dans quelle université française ont-ils appris cela ? En tous cas, la commission Rocard-Juppé est déjà là.

Composition de la commission Juppé-Rocard

Socialistes-libéraux et Libéraux-socialistes au travail pour sauver la France. Rocard a imposé Mme Notat (tout un symbole) mais le normalien Juppé a raflé la mise. La liste de nos élites est exceptionnelle par la qualité des participants. Le Socialisme est en marche ! On regrettera l’absence de Jean Sarkozy.

Fatine Layt, présidente de la banque d’affaires Oddo Corporate Finance, ex associée de Messier.

Elisabeth Lulin, cabinet Balladur, puis Juppé, directrice générale de la société d’études et de conseil Paradigmes et caetera, membre du comité des comptes du Groupe Société Générale.

Véronique Morali, présidente de Fimalac Développement, présidente de la Commission du dialogue économique du Medef.

Edouard Philippe, directeur général de l’UMP, directeur des affaires publiques chez Areva, ancien membre du cabinet d’Alain Juppé.

Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT, présidente de la société Vigeo.

Edouard Bard, climatologue, professeur au Collège de France, membre de l’AERES.

Monique Canto-Sperber, directrice de l’ENS. “ Le socialisme sera libéral ou pas ”

Philippe Dessertine, professeur de finance à Nanterre.

Jean de Kervasdoue, professeur au CNAM.

Marion Guillou, X, présidente du CA de Polytechnique et de l’INRIA.

Laurence Tubiana, économiste, directrice à Sciences Po.

Philippe Bouyoux, rapporteur général de la commission, inspecteur général des finances.

Geneviève Le Bigot, conseillère d’Alain Juppé.

Olivier Ferrand, HEC, ENA, PS, fondation Terra Nova.

Jack Azoulay, inspecteur des finances.

Christian de Boissieu, président du Conseil d’analyse économique.

Catherine Cesarsky, haut-commissaire au CEA.

Alain Grandjean, X, membre de la Fondation de Nicolas Hulot.

Bettina Laville, associée du cabinet d’avocat Landwell et Landwell, Terra Nova, cabinets Beregovoy, Lalonde, Jospin.

Claude Mandil, X, ancien président de l’Agence internationale de l’énergie.

Erik Orsenna, PS, membre de l’Académie française.

Denis Ranque, X, président du Cercle de l’industrie, Thales.

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires