Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 13:26

Sujet n°4. Sujet du bac philo, 12 juin 2003 :

Le bonheur est-il affaire privée ?

Mon chien, ma femme, ma réussite, ma carrière, mes frais de mission, mon portable, mon mobile, ma maîtresse, ma place, ma place de parking, ma bagnole, mon 4x4, mes vacances d'hiver, mes vacances d'été, mes vacances quand je veux, ma médaille, ma notoriété, mes colloques, mes loisirs, ma bouffe bio, mes petits extra, mon yoga, ma gymn, mes Nike, mes enfants, ma surface, ma maison de campagne, mon jardin, ma clôture, mes actions, mon habilitation, mes conjectures, mon intelligence, ma beauté et ma fortune, …

Je suis heu-reux ! Elle n'est pas belle la vie ?

Le bonheur est-ce affaire collective ? Paysan ! Inculte ! Bolchevique ! Nihiliste !

* * * * *

Aristote, Politiques, I, 2

Il est manifeste, à partir de cela, que la cité fait partie des choses naturelles, et que l'homme est par nature un animal politique, et que celui qui est hors cité (...) est soit un être dégradé soit un être surhumain (...). Car un tel homme est du même coup naturellement passionné de guerre, étant comme un pion isolé au jeu de trictrac.

C'est pourquoi il est évident que l'homme est un animal politique plus que n'importe quel animal grégaire. Car, comme nous le disons, la nature ne fait rien en vain; or seul parmi les animaux l'homme a un langage. Certes la voix est le signe du douloureux et de l'agréable, aussi la rencontre-t-on chez les animaux; leur nature en effet est parvenue jusqu'au point d'éprouver la sensation du douloureux et de l'agréable et de se les signifier mutuellement. Mais le langage existe en vue de manifester l'utile et le nuisible, et par suite aussi le juste et l'injuste. Il n'y a en effet qu'une chose qui soit propre aux hommes par rapport aux animaux : le fait que seuls ils ont la perception du bien et du mal, du juste et de l'injuste (...). Avoir de telles notions en commun, c'est ce qui fait une famille et une cité.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires