Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 13:31

Salaires du secteur public : Réduction supérieure à 23% du salaire annuel. Diminution de 15% des primes au dessus de 2500 euros. Remplacement d'un fonctionnaire sur cinq. Gel d'embauches.

Salaires du secteur privé : A l'étude la fusion du 13e et 14e mois sous forme de prime de productivité. A la discrétion du patronat.

Retraites : Réduction de 14 %. A l'étude la réduction de 20% pour les retraites de plus de 1400 euros. La durée de cotisations passe de 37 à 40 ans.

Droit du travail : Toute entreprise est autorisée à licencier jusqu'à la moitié de son personnel par an. A l'étude le montant de la diminution des indemnités de licenciement. Il est interdit aux centrales syndicales d'aller aux prud'hommes sans la présence du patronat.

TVA : Les trois taux passent de 4,5% à 5%, de 10% à 11% et de 19% à 23%. Augmentation de la base de la fiscalité sur le patrimoine immobilier.

Taxes à la consommation : Augmentation de 10% de l'électricité, alcools, cigarettes ; 10% sur les produits de luxe.

Retraites : L'âge de la retraite passe à 67 ans. Nouveau calcul du montant de la retraite à partir de 2018 (transition à partir de 2013). Le nouveau calcul prévoit une diminution de la retraite de 10%-30% (sur la base de 2010). Afin d'établir la parité hommes-femmes 140.000 femmes travailleront jusqu'à 17 ans de plus.

Privatisations : Négociations pour la privatisation de l'Eau, Electricité, Trains, paris et jeux, l'industrie aérospatiale, Banque agricole, Caisse d'Epargne, LARCO (nickel et fer), ...

Allocation sociale : Réduction de la moitié ; perte de 150 euros pour les familles modestes.

 

Statistiques

Salaires minimums au 1.1.2010 : Grèce 862,82 ; France : 1343,80 ; Etats-Unis : 872,32 euros brut / mois (Source : Eurostat).

Chômage : Grèce 10,2% ; France 10,0% ; Etats-Unis : 10,0% (en novembre 2009) (Source : Eurostat).

 

Commentaire

La Grèce a connu la dictature Metaxas (1936-1940), l'occupation allemande (1940-1944) et la dictature militaire (1967-1974). Les mesures du gouvernement socialiste en 2010 dépassent et de loin l'austérité imposée par les trois dictatures précédentes. Même le journal libéral Le Monde admettra que « le coût social exigé des Grecs est énorme ».

Il faudra examiner d'une manière approfondie le rôle du club Bilderberg, réuni du 14 au 17 Mai 2009 en Grèce. Tous les acteurs (grecs, français, allemands, américains, UE) de la tragédie grecque actuelle étaient présents à cette réunion.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires

gilles 05/05/2010 21:35


Bonsoir Dimitri,
Il serait intéressant que tu détailles les mesures prévues par Papandréou-le-petit pour "flexibiliser" le marché du travail : les objectifs atteints par le gouvernement grec deviendront vite ceux
des patrons du reste de l'union européenne.
Merci
gilles


dimitri 05/05/2010 22:31



La nouvelle mesure « socialiste » du gouvernement grec pour satisfaire le FMI-UE dépasse l’imagination. Les jeunes de moins de 24 ans auront comme salaire 80% du SMIC, c’est-à-dire, 595 euros
net, pour la première année. Pire encore. La nouvelle Loi leur interdit de faire appel à l’organisme public de médiation et d’arbitrage (prud’hommes). Il est vrai, en France on est plus avancés.
Les stages sont devenus gratuits ; 250.000 chômeurs actuellement sont « essayés ».


Les patrons peuvent licencier jusqu’à la moitié de leurs effectifs par an.


Les indemnités de licenciement de tout employé seront réduites de moitié et versés en six fois. Les Grecs sont en avance sur nous sur ce point.


Le salaire minimum, au premier janvier 2010, en Grèce est de 740 euros net et de 1055 en France.


Toutes les mesures annoncées risquent dêtre modifiées dans tous les sens au Parlement qui commence l'examen demain jeudi. La forte mobilisation d'aujourd'hui aura-t-elle une influence ? Le PS
grec a une majorité de 160 deputés sur 300. L'exteme droite (15 deputés) soutient le gouvernement. La droite (91 deputés) est partagée.


Dans les jours à venir on commentera la version définitive des mesures votées.


La tragédie grecque est une leçon pour nous tous en France et les autres pays de l'Europe. Comme tu dis, tous les patrons en Europe regardent la Grèce avec le plus grand intérêt. Etre solidaires
avec les Grecs, c'est défendre nos droits en France.