Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 22:49

Première étape. Jean-Luc Godard est un antisémite. Campagne fine bien orchestrée.

Deuxième étape. Le procureur BHL disculpe le metteur en scène. Godard n'est plus antisémite. Silence dans les rangs.

Troisième étape. Jean-Luc Godard signe un texte bidon en faveur de Polanski, concocté par BHL.

Quatrième étape. Triomphe de Jean-Luc Godard à Cannes. Son Socialisme a conquis même les socialistes.

* * *

Mai 1968. A Cannes, Jean-Luc Godard interpelle ceux qui sont pour la continuation du Festival, en particulier Roman Polanski. Il leur dit : « La France s’arrête. On vous parle de liberté, vous nous parlez de travellings. Vous êtes des cons. » Le festival n’a pas eu lieu.

* * *

J'écrivais dans ce blog le 3 octobre 2009 : J’espère que Godard n’a pas signé en faveur du pédophile. L’aversion remplacerait mon admiration.

Godard, idole de ma jeunesse, on vous parle de pédophilie, acte barbare, vous parlez de travelling.

Godard, vous êtes un con.  Qu'est-ce que c'est degueulasse ?

 

Le texte ahurissant qui a le parfum de complot, signé par Godard et écrit par Botul.

« Les soussignés ont pris connaissance avec stupeur des nouveaux éléments d’information apportés par Roman Polanski dans le texte publié, dimanche dernier, 2 mai, sur le site en ligne de la revue La Règle du Jeu, dirigée par Bernard-Henri Lévy. Ils ont pris connaissance, en particulier, de l’existence de cette pièce essentielle, mais étrangement tenue sous scellés par la justice américaine, qu’est la déposition où, le 26 février dernier, l’ancien District Attorney Roger Gunson affirmait sous serment que Roman Polanski a exécuté, il y a 33 ans, au pénitencier de Chino, l’intégralité de la peine décidée par le juge de l’époque (avant que celui-ci, sous la pression de l’opinion, ne se dédise et ne change brutalement d’avis). Conscients de ce que le Festival, où ils seront cette année présents, doit à ce grand absent qu’est l’auteur du “Pianiste”, conscients aussi de quelques règles de droit élémentaires telle l’impossibilité de juger et de condamner un homme deux fois pour le même délit, conscients, enfin, de ce que la demande d’extradition formulée par les États-Unis est fondée sur un mensonge, ils en appellent aux autorités helvétiques en les adjurant de ne pas croire sur parole le gouverneur Schwarzenegger et ses procureurs. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires