Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 15:12

Un polytechnicien de premier plan, l’élite de nos élites, se trouve au banc des accusés à côté d’un mathématicien recyclé en informatique.

Affaire banale (d’amateurs). En jouant avec des explosifs, la charge a explosé entre leurs mains. Travail classique des bandes mafieuses à travers le monde (civilisé). Tout y est sauf, c’est nouveau, il n’y a pas de femme (fatale ou pas) dans cette affaire.

Le premier connaît même les cotes précises des 43 tomes du dossier d’instruction. Le second, profile bas, diplômes universitaires, avoue sa faiblesse : « J’étais sa chose » (complexe d’infériorité et docilité ordinaire de la plupart des universitaires, même agrégés, en France devant les « Grandes » écoles).

Le polytechnicien (d’une intelligence rare, puisqu’il est polytechnicien) bat en retraite : « Je n’arrivais pas à imaginer que le mathématicien se paie ma tête … Je le confesse, j’ai lourdement péché en donnant du crédit à cet individu ». Un mathématicien (ordinaire) qui se paye un polytechnicien (extraordinaire) fout par terre la tradition de la France éternelle et renverse l’ordre et les valeurs de la République !

« J’ai été un gogo », répétera aux juges celui qui dirige la politique industrielle d’un secteur de pointe de la France et membre influant de la « piscine ». Il ment messieurs les juges ; un polytechnicien ne se trompe jamais ! Sinon la France serait en crise.

La partie civile s’en mêle : « Ils sont coupables ! Les juges d’instruction l’ont démontré ». Suivant le Droit de la période précédente « démocratie formelle » le prévenu était innocent, avant la condamnation éventuelle. En cette ère post-démocratique « le nain » a déclaré qu’ils sont coupables. Dégagez.

* * *

Un autre polytechnicien, des avions renifleurs celui-là, a voulu se montrer plus Kinesias que « le nain ». Moi, c’est la princesse Diana ! Les journalistes, pour ne pas gâcher la lune de miel du nain, n’ont pas cru au romanenquête style sponsor de Marie-Ségolène. Le président du club cynégétique de la forêt de Rambouillet a fini par avouer. C’était bien du BHL.

* * *

Les polytechniciens, entre autres, sont bien placés pour emporter l’immense marché de l’autonomie universitaire. La chosification prononcée du monde universitaire tombe à point. Tout se passera en douceur. On aura au moins des maîtres méritants.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires