Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 19:28

Julien Coupat est resté six mois en prison. Il est enfin sorti. Il raconte son arrestation au Monde.

« Une bande de jeunes cagoulés et armés jusqu'aux dents s'est introduite chez nous par effraction. Ils nous ont menacés, menottés, et emmenés non sans avoir préalablement tout fracassé. Ils nous ont enlevés à bord de puissants bolides roulant à plus de 170 km/h en moyenne sur les autoroutes. Dans leurs conversations, revenait souvent un certain M. Marion [ancien patron de la police antiterroriste] dont les exploits virils les amusaient beaucoup comme celui consistant à gifler dans la bonne humeur un de ses collègues au beau milieu d'un pot de départ. Ils nous ont séquestrés pendant quatre jours dans une de leurs "prisons du peuple" en nous assommant de questions où l'absurde le disputait à l'obscène.

Celui qui semblait être le cerveau de l'opération s'excusait vaguement de tout ce cirque expliquant que c'était de la faute des "services", là-haut, où s'agitaient toutes sortes de gens qui nous en voulaient beaucoup. A ce jour, mes ravisseurs courent toujours. Certains faits divers récents attesteraient même qu'ils continuent de sévir en toute impunité. »

A qui le tour ? Que faire ?

* * *

Quand ils sont venus chercher les communistes,

Je n’ai rien dit,

Je n’étais pas communiste.

 

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,

Je n’ai rien dit,

Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

 

Quand ils sont venus chercher les juifs,

Je n’ai pas protesté,

Je n’étais pas juif.

 

Quand ils sont venus chercher les catholiques,

Je n’ai pas protesté,

Je n’étais pas catholique.

 

Puis ils sont venus me chercher

Et il ne restait personne pour protester.

Martin Niemöller (1892-1984)

Poème écrit à Dachau

[NDLR. Martin Niemöller, pasteur protestant, a été interné par les nazis de 1937 à 1945 à Berlin et à Dachau. Dans ce modeste petit bulletin on n’aime pas les théologiens mais on adore les résistants progressistes.]

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires