Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 17:43

À peine élu, M. Sarkozy appelait Omar Bongo pour le remercier de « ses bons conseils », puis le recevait à l’Elysée et ordonnait à tout son gouvernement de passer saluer le doyen des « amis de la France ». Deux mois plus tard, l’amitié entre Nicolas Sarkozy et Omar Bongo se confirme, puisque c’est Libreville que le président français choisit pour clore sa première tournée africaine, le 27 juillet 2007.

Le journal de référence Le Monde révèle la liste des biens du président gabonais et de sa famille. Plus de 33 appartements et hôtels particuliers en France équivalent à plus de 150 millions d’euros. Cette personnalité respecté du monde africain a préféré la France, terre d'asile où il fait bon vivre. Il a fait honneur à la France. Où est le problème ?

M. Kouchner a travaillé pour une somme dérisoire par rapport aux standards internationaux pour cet homme démocrate et ami de la France. Pour que le peuple gabonais bénéficie de la Sécurité Sociale. Où est le problème ? Pourquoi ses adversaires, d’ailleurs à visage masqué, s’acharnent sur lui ?

Et pendant ce temps-là ...

Deux journalistes indélicats ...

Deux journalistes de l'agence audiovisuelle CAPA ont été interpellés le 10 février au Gabon pour y avoir mené « des activités journalistiques » alors qu'ils étaient entrés au Gabon comme touristes. Les journalistes ont dit « séjourner dans le cadre d'une enquête sur l'affaire Kouchner ». Le Gabon avait refusé les visas aux deux journalistes. « Nous ne leur (en) avons pas donné parce que nous estimons que c'est une affaire franco-française » a-t-elle expliqué la ministre gabonaise.

Julien Kouchner, fils du ministre des affaires étrangères, est nommé directeur général délégué du groupe CAPA le 27 janvier avec pour mission d'adapter le groupe aux « nouveaux enjeux » ...

Le nouveau directeur doit faire attention. Il doit apprendre à ses journalistes à respecter les législations des autres pays et s'excuser auprès du président Omar Bongo, le doyen des amis de la France.


Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires