Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 11:52

M. Rocard est une lumière ! Il a fallu « soixante ans de parti » pour arriver à une conclusion évidente. Admirez le :

« Et qui sont-ils, les socialistes français ? Pour un tiers ce sont des conseillers municipaux, pour un autre tiers des gens qui veulent devenir conseillers municipaux, et pour un troisième tiers des curieux de passage qui s’en vont vite parce qu’ils s’ennuient ferme aux réunions de section…»

J’espère que le dernier tiers va se barrer au plus vite. Il ne risquent pas de devenir conseillers municipaux ! Pourtant, ce personnage irresponsable a entendu 60 ans (de parti en parti) pour devenir président de la République sans succès, malgré ses complots contre Mitterrand et Royal.

L’inénarrable suiveur de Chirac et Sarkozy s’emporte contre la science financière (il l’a apprise chez R. Barre, « premier économiste de France ») qui relèverait « du crime contre l’humanité » ! Lui qui réclamait un « étage supplémentaire » des fonds de pension pour les retraites ! Heureusement, le social-démocrate Mitterrand l’avait viré. Son oeuvre interrompue est complétée aujourd'hui par Sarkozy.

Ce qui est grave, c’est l’illettrisme politique des Français, tenus dans l’ignorance par l’oligarchie de la Presse.

Premier ministre de la France (j’ai honte), premier secrétaire du PS (il n’a pas honte) ce personnage d’impôts et amnisties diverses a préparé la gauche pour accepter l’inacceptable. Son père disait que « c’est un con ». Pour ma part, c’est un disqualifié.

En Démocratie athénienne, ils avaient inventé l’ostracisme, car il y avaient déjà des rocardiens.


Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires