Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 09:15

Un titre du journal des marchés occidentaux Le Monde m'a attiré l'attention hier : « Les oligarques russes de Londres sortent de l'ombre ». Ce qui m'a frappé c'est le mot « oligarque ». J'ai fait une recherche dans les archives du journal. Le mot figure 109 fois depuis un an. L'honorable gazette traite de l'oligarchie une fois tous les trois jours en moyenne. Vous allez me dire que c'est normal ; des oligarques il y en a partout sur terre. Non, détrompez-vous. Oligarque pour le journal de référence signifie « oligarque russe ». La quasi-totalité des articles du Monde traite de l'oligarchie en Russie. La ligne du journal est cohérente ; les thèmes associés proposés  sont : milliardaire russe, Abramovitch, Kremlin, FSB, Moscou, Vladimir Poutine, Ioukos, Berezovski.

Vous ne trouverez jamais dans ce grand journal des oligarques français ou américains. Il n'y en a pas !

D'après le dictionnaire, l'oligarchie - du grec oligos (peu nombreux) et arkhê (commandement) - est une forme de gouvernement dans laquelle la plupart des pouvoirs sont détenus par une petite partie de la société (typiquement la plus puissante, que ce soit par richesse, force militaire, cruauté ou influence politique).

La France n'a pas un régime oligarchique mais une démocratie (puisque le pouvoir est au peuple par ses représentants élus).

Je lisais l'autre jour une analyse de Serge Halimi dans le Monde diplomatique (*) de Novembre 2007 où il utilisait un peu de ce mot qui n'est pas français.

« Il monte en France un fumet d’oligarchie. L’argent est à l’honneur. Le gouvernement fait la part belle aux avocats d’affaires ; des députés influents comme M. Copé affichent leur ambition d’accomplir leur mission publique tout en faisant fortune dans le privé. Les scandales boursiers et financiers, la pâmoison qui entoure les milliardaires, la banalisation du lobbying évoquent la principauté de Monaco, ses vedettes et ses casinos. Le mariage d’un député socialiste, M. Henri Weber, devient un événement mondain de grande ampleur auquel assistent d’anciens gauchistes devenus, comme M. Kouchner, des ministres sarkozystes. Placé par le président de la République à la tête d’une « commission pour la libération de la croissance française », le socialiste Jacques Attali se convertit en dévot de la concurrence et en commis des hypermarchés. La restauration prend ses aises. »

(*) Le Monde diplomatique est une filiale du Monde. Tant que les ventes marchent, les rédacteurs et les amis du journal seront vigilants, la maison mère n'attaquera pas. Je parie qu’un jour ses journalistes vont être accusés d' « antisémitisme » aggravé et ils seront tous virés. Imaginez un instant sa rédaction remplacée par celle de la revue de la nouvelle extrême droite Le meilleur des mondes ! Il faudra prendre le maquis …

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires