Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 16:28

Madame Betancourt, de la haute classe, est libre et surtout en très bonne santé. Elle a été libérée « grâce à Dieu et la Sainte Vierge ». J’y crois, car « la martyre des marxistes » selon le polémologue A. Adler était en très mauvaise santé au bord de la mort. Les bandits marxistes n’ont pas réussi à l’exterminer. Elle a retrouvé le sourire grâce à l’action exemplaire de Sarkozy et de Uribe, remparts de la démocratie dans leur pays et maintes fois félicités par le président Bush. Elle fêtera l'événement avec le pape qui pourra la béatifier si l’Opus Dei veut bien. Le ministre Kouchner va la proposer certainement pour le prix Nobel de la Paix, car elle le vaut bien.

Pour l’instant la bourgeoise colombienne « cherche du travail », d’après sa déclaration. Elle doit nourrir ses enfants qui m’ont parus bien pâlots à la télé l’autre jour. On pourra lui proposer vendeuse aux Galeries Lafayette ou un poste à la CIA. La candidate à la présidence colombienne pourra intervenir également auprès du président Uribe pour que la Colombie achète quelques armes françaises de destruction massive comme jadis l’honorable Klaus Barbie l’avait fait avec tant d’efficacité en Bolivie.

Entendant parler de la Vierge, le 1er juin sur Radio Católica, Mme Betancourt avait prié en ces termes :

« Mon Jésus, je ne t’ai jamais rien demandé parce que tu es tellement grand que j’ai honte de te solliciter. Mais là, je vais te demander quelque chose de très concret. […] Si tu m’annonces, au cours du mois de juin, qui est ton mois, la date à laquelle je vais être libérée, je serai toute à toi. » Le 27 juin, un commandant de la guérilla a ordonné aux otages de préparer leurs affaires, en vue de la libération éventuelle de l’un d’eux : « Voilà ! Il est au rendez-vous », a-t-elle pensé. Elle conclut : « Ma libération s’est déroulée de manière très différente, mais le fait est que Jésus a tenu parole : je vis un miracle. »

Jésus connaissait donc la date de sa libération ! Mais si le petit Jésus lui a infligé 6 ans de captivité dans la jungle avec les marxistes athées, c’est qu’elle avait péché grave. Sinon, Jésus est un méchant, hypothèse peu probable. Je pense à des problème de traduction dans la jungle. Je me rappelle, au catéchisme, que l'instructeur nous disait que Jésus parlait et comprenait toutes les langues du monde.

Le peuple déjà parle de sa canonisation. La Congrégation pour les causes des saints, suivant la constitution apostolique Divinus perfectionis Magister du 25 juin 1983 doit examiner la demande (probablement du grand chanoine du Latran). Pour être reconnue comme sainte une personne doit remplir plusieurs conditions. Elle doit être décédée (dommage !), avoir mené une vie chrétienne exemplaire (ça, on peut s’arranger) et avoir accompli au moins deux miracles (j’en voie qu’un : sa communication en direct et sans portable avec Jésus). Mais la procédure est longue. Jeanne d'Arc, certes vierge, morte en 1431 et canonisée en 1920. A contrario, Jean-Paul II, prévoyant, avait ramené le délai à un an.

[Le personnel politique de la bourgeoisie n’a pas besoin de faire SciencesPo pour gouverner. La Vierge et l’enfant Jésus suffisent. Plus c’est archaïque, plus c’est efficace. Pauvre peuple, maintenu à l'état d'ignorance permanent, juste un effort d'esprit critique et les araignées qui te gardent prisonnier vont petit à petit disparaître. ]


Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires