Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 11:51

Mme Caroline Fourest est prof à Sciences Po. Elle est polyvalente et très intelligente. C'est la nouvelle race de l'Occident. Elle a toutes les qualités puisqu'elle passe bien à la télé. Le seul inconvénient est qu'elle n'a pas fréquenté Normale Sup. Néanmoins, sa collaboration au Wall Street Journal et à Charlie Hebdo lui confère l'équivalence.

La semaine dernière elle nous fait un cours à la télé sur l'hymen de la femme, l'autre semaine sur le danger islamique. Cette semaine, dans le journal de la haute pensée, le danger chinois ! Les étudiants de Sciences Po vont être déçus. Ils ont tous dans la bibliothèque de leur père Quand la Chine s'éveillera… le monde tremblera, dès 1973. La pauvre enfant, elle n'était pas née !

« Notre nouveau maître est oriental » dit-elle. Moi, tout bête, dans mon coin à l'université je croyais que nos maîtres incontestables étaient toujours les grands philosophes de l'Occident BHL, Finkielkraut et les autres. Mais j'ai fini par comprendre que ma collègue douée parlait de maître économique. Là aussi, dans ma misère intellectuelle, je croyais toujours que notre maître économique était l'Amérique de Bush-Clinton, la plus grande démocratie du monde et en deuxième position notre chère Europe Sarko-Merkel-Berloscuno-blairiste.

Cette dame maitrise parfaitement les codes de la manipulation (pathos, doxa, victimisation, mise à l'Index) à un tel point qu'elle risque de prendre la place de Glucksmann. Il y a guerre de succession dans le camp des néocons. Il faut avouer que son message est subliminal. Ecoutez-là : « Ceux-là ne militent pas réellement pour un axe Nord-Sud plus juste, ni même contre les effets de la mondialisation ultralibérale. Ils souhaitent surtout prendre une revanche identitaire contre l'Amérique, l'Europe, Israël (voire contre les juifs). » Je suis antiaméricain, antieuropéen, anti-israélien et bien entendu antisémite !

Pas moins que ça. Porca miseria ! Je suis dans le mauvais camp. C'est vrai, les fascistes m'avaient prévenu déjà : « Préparons-nous à nous battre à côté des Etats-Unis d’Amérique dans ce qui probablement, certainement même, sera la troisième guerre mondiale. La civilisation contre la barbarie : comme les anciennes légions romaines qui firent un désert et l’appelèrent paix. C’est le seul moyen dont nous disposons pour sauver notre culture, notre liberté, nos familles ». C'était un extrait du programme de la Destra Nazionale (nuovo MSI).

L'ère du maccarthysme européen approche. Faut-il se barrer ?  Comment résister ?


Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires