Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 10:34

Lorsque les bornes sont franchies,

il n’y a plus de limites

Il n’y a pas si longtemps lorsqu’on traitait un « socialiste » de libéral, il le prenait comme une insulte. Les temps ont changé. Le futur candidat à la Présidence de la République B. Delanoë proclame avec fierté : « Oui, je suis libéral ET socialiste ». Jésus, que ma joie demeure !

Le petit M. Valls qui deviendra grand, reconstructeur de la nouvelle SFIO, souhaite au contraire que le parti Socialiste change de nom. Si le PS change de nom il ne restera plus que libéral dans le CV du maire de tous les parisiens. Il semble donc que la déclaration de Monsieur Delanoë est un peu prématurée. Est-il aussi ringard que le trotskyste L. Jospin ? Pourtant il est conseiller en communication. Marie-Ségolène Royal, qui vient de cicatriser ses blessures, au moins elle a gardé « chrétienne pratiquante » (à titre privée bien sûr). Elle a déclaré devant tout le monde que libéral et socialiste sont incompatibles ! Mon dieu ! Elle est communiste !

Finalement au sein du Parti Socialiste il y a tout et son contraire. L'ensemble universel (matheux s'abstenir). Une petite France. Ce grand parti est même capable de prêter des joueurs à l’équipe adverse pour sauver la France du déclin annoncé par les blairistes normaliens. Un grand altruiste, qui a nourri des populations entières sur la planète, ministre des affaires extérieurs, rappelait aux tenants du titre la souffrance de l’abnégation : « Je suis de gauche, je n’arrive pas à m’en défaire ». Il porte probablement les stigmates du Christ comme Saint François d’Assise mais surtout comme le grand Thimonnier de la pensée socialiste BHL (Dominique de Villepin est témoin).

Un tel parti riche en hommes de qualité exceptionnelle, intelligent et imaginatif, inspiré par dieu et par diable, audacieux et responsable, qui aime le bon capitalisme et combat le mauvais,  devrait gouverner tout le temps et par tout temps. Je ne comprends pas pourquoi par trois fois il perd l’élection royale.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires