Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 09:00

 

Il fait grand froid. La bourgeoisie vaticane s’occupe des sans logis. Le vide glacial américain comme Edward Hopper l’a vu nous envahie. Solitude au milieu de Disneyland, aliénation sous la grande roue des Tuileries. Stratégies de survie sous les lumières des faubourgs. La misère filmée en gros plan, plus invisible que jamais.

 

Il fait doux Pétain. La révolution nationale chasse les ouvriers pauvres étrangers de la banlieue francophone. Les préfets sont à l’oeuvre. Les caméras, les drones, les mouchards, les jaunes, les rafles, la prolifération des rats. Dans ce marécage de Fouquet’s « quand le pied glisse sur une grenouille, l’on sent une impression de dégoût …». La moisissure sous le vernis de Versailles. La Restauration joue avec les Trophy girls comme avec sa Rolex sous l’œil de Lacan.

 

Il sent bon Dior. Luxe et volupté. La bourgeoisie musulmane, dans une peau de panthère, s’installe doucement (voeu cher de J. Julliard) parrainée et accréditée auprès du vieux pouvoir. Elle en fait de trop pour montrer que ses valeurs sont celles de Bruckner.

 

Il fait vieux dans nos pays de France. La femme abandonnée de la province balzacienne suit toujours ses cours accélérés pour se faire accepter par l’aristocratie de la capitale. Son souteneur, le milliardaire blanc, s’est donné pour mission de l’initier aux joies de la « Gauche américaine », à celles des escadrons de la mort en Irak et aux droits de l’homme version Guantanamo. « Vous êtes d’une beauté extrême ! », exclame le sage philosophe en épectase. « Je savais que c’était exagéré. Mais cela me faisait rire et, je l’avoue, ne pouvait pas me faire de mal », réplique la bécassine.

 

Le peuple murmure politique. Mince espoir, espoir quand-même.

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires