Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 09:34

 

Le 21 juin 2006, le président de Polynésie Oscar Temaru avait proposé à Mme Royal, devant la presse, de les marier tous les deux à Tahiti. « C’est vrai que j’aurais adoré (…) accepter l’invitation d’Oscar Temaru pour reconstituer nos forces et emmagasiner des souvenirs de rêve avant le choc de la campagne. Cela aurait été follement romantique un mariage en pirogue à l’autre bout du monde ! ».

 

« Moi, je crois que la crainte du ridicule, il faut s’asseoir dessus quand on a envie de saisir un bonheur inattendu qui passe. Mais, bon, je n’ai pas insisté, nous n’avons pas besoin de cela pour nous aimer », explique-t-elle.

 

En mars 2007 la belle et riche étalait chez Hachette Littératures la vérité définitive : « Oui, nous sommes toujours ensemble, oui, nous vivons toujours ensemble. »

 

Après avoir essuyé une défaite victorieuse « la femme fatale » prend une décision définitive : « J’ai demandé à François Hollande de quitter le domicile, de vivre son histoire sentimentale de son côté, désormais étalée dans les livres et les journaux…» Et le cogérant de la Société Civile Immobilière a quitté les lieux.

 

Comme Jeanne dans La passion de Jeanne d’Arc (Carl Dreyer, 1928) qui a dû affronter l’incompréhension, la haine et les outrages de l’Eglise, Marie-Ségolène a affronté l’incompréhension, les humiliations et la haine du Parti Socialiste. L’actrice était à l’aise, naturelle au milieu de la foule des smicards qui réclamaient les 35 heures (Renée Falconetti dans le rôle de Jeanne a dû en souffrir). Les dialogues étaient magnifiques : « Si tu vas chercher Jospin pour me faire barrage, tu ne verras jamais tes enfants ». (Dialogues écrits par des journalistes du Monde). Une vraie tragédie grecque.

 

Marie-Ségolène dit dans son livre, que pour gagner la prochaine fois en 2012, il faudra « avoir le soutien de tout un Parti et d'un compagnon amoureux, à fond, avec la candidate ... »  Sarkozy avait le soutien de l'UMP, certes, mais pas celui de Cécilia qui n'a même voté pour son "amoureux". La suite au prochain Paris-Match.

 

Hier soi j'ai veillé très tard, une bougie à la main, chez le journaliste politique Rouquier (service public). Elle était rayonnante, sereine et en pantalon. D'après son staff le décolleté sera pour plus tard.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires