Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 09:00

 

Le 3 mai 1936 le Front populaire arrive au pouvoir (386 députés sur 608). Des grèves, organisées par le Parti Communiste éclatent dès le 11 mai dans tout le pays.

 

Les accords de Matignon sont signés dans la nuit du 7 au 8 juin en échange de l’évacuation des usines. Les résultats sont connus : congés payés, semaine de 40h, 7-15% d'augmentations, droit syndical, ...

 

Le 11 juin Maurice Thorez, secrétaire général du PC, prononce un discours, devenu célèbre, utilisé y compris par Sarkozy pour casser une grève.

 

L'Humanité du 13 juin 1936 (p. 4) a publié la totalité du discours de Thorez. Voici la formulation exacte de la fameuse phrase :

 

" Si le but maintenant est d'obtenir satisfaction pour les revendications de caractère économique, tout en élevant progressivement le mouvement des masses dans sa conscience et son organisation, alors il faut savoir terminer dès que la satisfaction a été obtenue. Il faut même savoir consentir au compromis si toutes les revendications n'ont pas été encore acceptées, mais que l'on a obtenu la victoire sur les plus essentielles et les plus importantes des revendications.

 

Nous et nous seuls nous avons répondu : "Non, tout n'est pas possible maintenant". [...] Nous ne devons pas risquer que se disloque la cohésion des masses, la cohésion du Front populaire. Nous ne devons pas permettre que l'on puisse isoler la classe ouvrière.

 

Dans le même discours, Thorez souligne le calme et la dignité de la classe ouvrière pendant les jours de grève : " Dites, connaissez-vous pour les plus vieux militants d'entre vous, de telles grèves englobant de centaines et de centaines de milliers d'ouvriers, sans qu'au bout de 15 jours il ne soit produit la moindre bagarre, la moindre rixe ? " 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires