Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 08:33

 

L'extrême droite universitaire, savante et raffinée, est toujours égale à elle-même : inculte, animale, barbare. L'inénarrable professeur Alain Finkielkraut, le Tariq Ramadan blanc, donne le ton aux bobos, la veille du 22 octobre : « Guy Môquet a été exécuté parce qu'il était communiste et non parce qu'il était résistant ». Ca rappelle la belle époque de Maurras, Rebatet, Brasillach, Bardèche et les autres fleurons de la haute culture occidentale. Exactement comme l'honorable professeur R. Barre sur « les Juifs coupables et ... les français innocents » en 1998. Pour le professeur Finkielkraut, les Nazis et leurs collabos chassaient les communistes mais pas les « bons français ». Il a raison.

 

Le personnel politique de la bourgeoisie et ses intellectuels organiques, c'est bien connu, ont une aversion pour tous ceux qui résistent à leur horizon indépassable : le fric, la notoriété, le pouvoir. Il n'y a pas de surprise là-dessus.

 

Par contre, le fait nouveau est l'abandon du terrain du politique par les universitaires progressistes en France, comme en Amérique. Trop compliqué, trop risqué pour la carrière et ça ne rapporte rien. La docilité est devenue qualité première et "ne pas savoir" la première vertu. Fuge, tace, quiesce ! (Fuis, tais-toi, reste tranquille !)

 

Les propos de Finkielkraut passent parfaitement comme naturels dépourvus de jugement (!) comme à l'époque des collabos. « La barbarie asiate », « l'horreur rouge » qui menace la civilisation. (Brasillach) « Je souhaite la victoire de l'Allemagne parce que, sans elle, le bolchevisme, demain s'installerait partout. » (P. Laval), « Le bolchevisme est pour l'Europe le danger le plus grave » (P. Pétain). Pour empêcher « le marxisme juif » de nuire davantage le pays doit réagir car « tous les soldats chrétiens, de quelque camp qu'ils soient, qui mènent (un combat) depuis un an dans les steppes russes, sont d'abord les victimes des Juifs. » (Rebater, "Je suis Partout" du 06. 06.1942)

 

Karl Marx explique que par temps de crise, la petite bourgeoisie éclairée de peur de perdre ses privilèges se plie aux exigences du Capital. Elle ouvre la bouche lorsqu'il n'y aura plus enjeu. Le texte suivant de Marx concerne les Sciences Economiques, mais on peut généraliser aux autres disciplines sans trop se tromper.

 

« [En 1830] en France et en Angleterre la bourgeoisie s'empare du pouvoir politique. Dès lors, dans la théorie comme dans la pratique, la lutte des classes revêt des formes de plus en plus accusées, de plus en plus menaçantes. Elle sonne le glas de l'économie bourgeoise scientifique. Désormais il ne s'agit plus de savoir, si tel ou tel théorème est vrai, mais s'il est bien ou mal sonnant, agréable ou non à la police, utile ou nuisible au capital. La recherche désintéressée fait place au pugilat payé, l'investigation consciencieuse à la mauvaise conscience, aux misérables subterfuges de l'apologétique. » (Postface à la deuxième édition allemande du Capital, 24 janvier 1873)

 
 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires