Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 10:03

 

Le 15 juin 1940 les Allemands entrent dans Paris.

Le 16 juin P. Reynaud cède la place à P. Pétain.

Le 17 juin au matin, de Gaulle, secrétaire d'état à la guerre, quitte Bordeaux pour Londres.

Le 17 juin, à 12H30 Charles Tillon, dans un ancien moulin de Gradignan, une planque qu'il occupait depuis une dizaine de jours, écoute le message radiodiffusé de Pétain : « C'est le cœur serré que je vous dit aujourd'hui qu'il faut cesser le combat ». Il rédige aussitôt un tract intitulé « Peuple de France » et dont la diffusion commence le soir même.

APPEL DE CHARLES TILLON

17 JUIN 1940

Les gouvernements bourgeois avaient livré à Hitler  et à Mussolini : l'Espagne, l'Autriche, l'Albanie et la Tchécoslovaquie. Et maintenant, ils livrent la France. Ils ont tout trahi.

Après avoir livré les armées du Nord et de l'Est, après avoir livré Paris, ses usines, ses ouvriers, ils jugent pouvoir, avec le concours de Hitler, livrer le pays tout entier au fascisme. Mais le peuple Français ne veut pas de l'esclavage, de la misère et du fascisme, pas plus qu'il n'a voulu la guerre des capitalistes. Il est le nombre, uni, il sera la force.

  • Pour l'arrestation immédiate des traîtres ;
  • Pour un gouvernement populaire, libérant les travailleurs, rétablissant la légalité du Parti communiste, luttant contre le fascisme hitlérien et les 200 familles, s'entendant avec l'URSS pour une paix équitable, luttant pour l'indépendance nationale et prenant des mesures contre les organisations fascistes.
Peuple des usines, des champs, des magasins et des bureaux, commerçants, artisans et intellectuels, soldats, marins et aviateurs encore sous les armes, unissez-vous dans l'action !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires