Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 15:03

Patrick Devedjian, député de la zone non industrielle (Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Sceaux) déclare ce 3 juin 2007 : "Comment se fait-il que les Hauts-de-Seine aient si bien évolué et la Seine-Saint-Denis ait si mal évolué ? C'est parce que l'un était géré par la droite, l'autre était géré par le parti communiste" et que "les communistes ont ancré les gens dans la misère parce que c'était aussi une manière pour eux d'asseoir leur pouvoir politique".

Comment se fait-il que l'ex-communiste B. Kouchner est ministre alors que Devedjian ne l'est pas ?

Comment se fait-il que son patron Sarkozy prend comme modèle les militants communistes ?

Comment se fait-il que la Corrèze est un département en sous-développement ?

Comment se fait-il que le 16e arrondissement de Paris ne vote pas à 100% UMP ?

M. Devedjian est un résidu de la guerre froide. Membre de l'Occident, mouvement fasciste, était avec Madelin, Longuet, le fils Pasqua, Goasguen, Malliarakis militant modèle de l'anticommunisme et pro Algérie française.

"Le 12 janvier 1967, une petite équipe d'Occident attaqua les comités Viêt Nam sur le campus de l'université de Rouen, la « rixe » politique entraîna l'interpellation rapide d'une vingtaine de membres du groupuscule, dont Gérard Longuet, Alain Madelin et Patrick Devedjian. Cette affaire alimenta la tendance paranoïaque des militants d'Occident, prêts à se soupçonner mutuellement de trahison. Patrick Devedjian figurait en tête de liste des « balances » possibles. Convoqué sous le prétexte d'une réunion, le jeune militant fut soumis à un interrogatoire musclé et à la baignoire. Complètement nu, il enjamba la fenêtre et se laissa pendre dans le vide avant d'être embarqué par une ronde de police." (Source Wikipédia).

Bertolt Brecht disait qu'il faut apprendre à voir au lieu de regarder.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires