Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Je cherche un homme
  • Je cherche un homme
  • : A la manière de Diogène, philosophe cynique, regards sur la politique, l'université, la société.
  • Contact


Paris

Recherche

.

Archives

17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 22:15
Quand je lis les articles du journaliste Jacques Julliard je pense toujours au cardinal Liénart (1884-1973), évêque de Lille de 1928 à 1968. L'un a fait le séminaire Saint-Sulpice, l'autre l'ENS.

Dès 1932, le "devoir d'universelle collaboration" pour le premier, dès 1955 "compagnon de route" de divers mouvements catholiques pour le second.

Face au danger communiste, tous les deux se sont montrés très actifs. Le cardinal a mis en garde les communistes lors du front populaire en 1936, quant au normalien, quarante ans après, il a soutenu Rocard par peur du bolchevisme. Il est vrai que en 1981, les bolcheviques menaçaient la fille aînée de l'Eglise.

« Vous êtes une espèce d'homme assez rare dont on ne dit jamais de mal, dont on ne dit que du bien », a dit le président Pompidou au cardinal en lui remettant la grand-croix de la Légion d'honneur en 1970. Probablement pour son anticommunisme, la collaboration pendant la guerre et son attachement aveugle à Pétain.

Son dernier exploit fut une note confidentielle aux prêtres du diocèse lors de la venue du communiste (!!!) Nikita Khrouchtchev en 1962 : « Nous ne pouvons oublier qu'il s'agit d'un chef de gouvernement qui propage officiellement l'athéisme et que des évêques, des prêtres et des populations catholiques ont gravement à souffrir des mesures prises contre leurs personnes et des entraves mises à leurs libertés religieuses ».

J. Julliard a, comme le saint homme, "le sourire bonhomme et l'affabilité bienveillante". Milieux cathos de la social-démocratie, tendance bc-bg, spectateur engagé, multicartes car il le vaut bien, de Rocard à Ségolène, en passant par le pape qui "a concilié l'Eglise avec la démocratie (!)". J. Julliard est un vrai théoricien de la social-démocratie mais sans théorie.

En 1959 on le trouve officier d'action psychologique en Algérie. En 2007, il exerce une action psychologique plus évoluée sur le PS. Complot ? il en est incapable comme tout rocardien. Seulement de petits coups d'amateur. Le coup de force antidémocratique s'appelle aujourd'hui "refondation du PS". Sans aucune honte "l'historien" justifie les actions Rocard et Kouchner d'entre les deux tours et son entreprise de démolition externe du PS (étant au PS, comme tous les putschistes !) : "Pourquoi croyez-vous que nous avons ici soutenu résolument Ségolène Royal dans sa démarche présidentielle ? Parce que, la modernisation du Parti socialiste étant une priorité, la méthode de la candidate - attaquer le parti de l'extérieur, avec l'aide des simples citoyens - était, à l'expérience, la seule capable d'ébranler les colonnes du temple."

La pensée du cardinal comme celle du normalien de service est vieille de 100 ans. Copie et recopie de Berstein, Kautsky et consorts. D'ailleurs le cardinal, qui avait compris plus que son élève archaïque Julliard résume bien la pensée de l'Eglise (aujourd'hui la social-démocratie retardataire) dans une lettre adressée le 5 novembre 1936 au Parti Communiste : "Le communisme n'est pas la cause de tous nos maux : les vrais responsables sont le matérialisme athée et le libéralisme économique. Quand j'ai cherché les responsables, je n'ai pas incriminé votre parti, mais deux erreurs doctrinales : le « matérialisme athée » qui est bien antérieur au communisme et qui ne fait que produire chez vous ses effets logiques, et le « libéralisme économique » qui a vicié le capitalisme et amené ses abus."

Déjà en 36, le libéralisme économique avait vicié le bon vieux capitalisme (Michel Onfray serait aussi d'accord). Il existe une différence entre le cardinal et l'agneau de dieu. Le libéralisme économique, pour le cardinal, était condamnable. Pour Julliard, le libéralisme n'est plus condamnable mais ses excès amènent des abus (l'ultra-libéralisme !).

[Y a-t-il un prof à l'Université en France qui donnerait le diplôme à Julliard pour son article "historique" Réinventer la gauche paru dans le Nouvel Observateur cette semaine ? Je crains que oui. La baisse dramatique du niveau des exigences, dû au LMD, prônée par Julliard, joue en sa faveur.]

 

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitri - dans Bulletin
commenter cet article

commentaires